T comme titres

23.01.15 / Divers / Author:

A l’inverse de ceux des pornos, les titres des films fantastiques ne brillent guère par leur humour. Voici, en vrac, quelques suggestions hasardeuses : «Massacre à la petite cuiller», «Le bouffeur de rates», «Viol aveugle d’un pourceau psychopathe», «Jeudi 12» ou «Samedi 14» au choix, «Le tueur de la saint Glinglin», «L’exorciste goupillonnera trois fois». Vous pouvez jouer également et m’envoyer vos suggestions.

U comme ustensiles

Il est rare que les maniaques trucident à mains nues. Les scénaristes leur ont donc fourré dans les paluches tout un tas d’accessoires pour accomplir leurs basses besognes. On notera une nette prédilection pour le tranchant (couteau, scalpel, fourche, hachoir, poinçon, tronçonneuse, pic à glace, cure-dentépluche pomme de terre, râpe à fromage, etc.), et pour le contondant (grosse pierre, gourdin, massue, rouleau à pâtisserie, et j’en passe). Mais le spectateur attentif constatera qu’on en vient de plus en plus à l’utilisation irrationnelle des ustensiles les plus courants de la vie quotidienne, tels la friteuse, la perceuse, le grille-pain ou la télé qui implose. Alors, méfiance…

V comme vasectomie

A ma connaissance, aucun film, fantastique ou autre, ne traite de ce sujet pourtant hautement évocateur…

W comme wrightson

Berni Wrightson est l’un des plus habiles représentants de la nouvelle BD d’épouvante anglo-américaine. Son trait hyperréaliste et l’originalité de ses cadrages traduisent affreusement nos plus profondes angoisses. Si la plupart de ses œuvres sont disponibles chez Glénat et Albin Michel, son album le plus abouti, «La créature des marais», est aujourd’hui introuvable en France.

Comments: 0

Leave a Reply

« | »