Star trek 4

23.09.14 / Loisirs / Author:

Quatrième voyage de nos héros qui ont, cette fois, grâce à une astucieuse remontée dans le temps, la bonne idée d’arriver sur terre à notre époque. Ce qui permet aux auteurs du scénario de stigmatiser nos petites manies, qui paraissent d’autant plus mesquines face à la sagesse des voyageurs de l’espace et du temps. Beaucoup détestent cette série, et ce quatrième épisode a failli ne pas sortir en salles, vu le peu de succès des précédents. J’avoue avoir une tendresse pour ces space-opéras un peu vieillots du côté acteurs, plutôt spectaculaires du côté effets spéciaux, assez iconoclastes du point de vue dialogue scientifico-déconnant. Espérons que le pan and scan ne réduira pas trop le charme, désuet peut-être, mais certain, de cette saga intergalactique.

Guerre

Que se passait-il en mai 1969? L’élection de Georges Pompidou à la Présidence et le premier anniversaire de mai 68. « Année érotique », chantaient Gainsbourg et Birkin. Au Vietnam, la guerre commençait à devenir très, très sérieuse. Qu’est-ce qui ressemble davantage à une guerre qu’une autre guerre ? Comme en 14-18, il arrivait dans ces rizières sanglantes qu’on se batte pendant dix jours, qu’on se fasse allègrement massacrer pour… une colline. Ici, la colline en question est surnommée Hamburger hill par les p’tits gars de la 101. division aéroportée qui ont reçu l’ordre de la prendre d’assaut, coûte que coûte. Fine allusion à la viande hachée qu’ils sont destinés à devenir. On ne peut pas dire qu’on manque de films sur la guerre du Vietnam… On peut préférer « Platoon » ou « Full metal jacket », ou encore « Good morning Vietnam » qui est actuellement à l’écran, à cette série B où on retrouve tous les clichés de ce cinéma américain dont il ne faut pas oublier qu’il fut, aussi, un gigantesque bêtisier. Chaque personnage est un stéréotype : le Noir, le chicano, le New-Yorkais, l’intello, etc. Sous le feu des francs-tireurs nord-vietnamiens, chacun va, ô surprise, se révéler tel qu’il est. Et d’un bout à l’autre, le film ressasse ce qu’on a déjà vu X fois.

Comments: 0

Leave a Reply

« | »