Dolls

10.09.14 / Divers / Author:

Stuart Gordon s’est fait connaître en réalisant successivement « Re-animation » et « From beyond », films fantastiques produits par l’Empire de Charles Band. Le délire qui les caractérisait serait-il encore au rendez-vous cette fois-ci ? Pas vraiment, sans doute parce que le thème s’y prête moins. Le début est hyperclassique : un couple et sa petite fille, immobilisés par un orage en pleine campagne, sont hébergés par deux (trop) charmants vieillards qui consacrent leurs loisirs, tels le bon Gepetto de « Pinocchio », à fabriquer des poupées à l’intention des bambins. La nuit venue, les poupées s’animent… Elles sont vivantes et ce sont de redoutables justicières, qui vont châtier les humains de tous leurs vilains défauts. Cette trouvaille rappelle plusieurs bandes dessinées où interviennent des poupées tueuses : la célèbre « Barbarella » de Forest, ou » Eva » de Comès. Pour le cinéma, est-ce vraiment une bonne idée ? Certes, elle permet de renouveler un peu l’arsenal des effets spéciaux. Mais une marionnette, fût-elle sanguinaire, n’est jamais bien effrayante. Si bien qu’on s’intéresse davantage, ici, à la psychologie et au comportement des personnages. La qualité habituelle des productions Empire permettant de pardonner la relative banalité du scénario.

Comments: 0

Leave a Reply

« | »