Colère en Louisiane

13.06.14 / Loisirs / Author:

Colère en Louisiane  Pour son second film américain (le précédent étant» Mort d’un commis voyageur », avec Dustin Hoffman… superbe et hélas encore inédit en France), le réalisateur allemand du « Tambour » et de « L’honneur perdu de Katharina Blum » s’est offert un joli film sur le racisme… sans violence excessive, mais avec une justesse psychologique qui vous prend au cœur. Un métayer cajun (car nous sommes en Louisiane), particulièrement haineux à l’égard des Noirs, est tué par l’un de ceux qu’il traquait. Après des années de soumission, c’est la révolte. Car ce coup de feu va réveiller le courage d’hommes qui ont accepté toute leur vie soumission et lâcheté. Autour du vieil homme présumé coupable (je dis présumé, parce que rien n’est simple dans « Colère en Louisiane », dix-huit autres vieillards vont s’accuser du meurtre, pendant que, non loin de là, une meute de Blancs lyncheurs excite son courage et ses haines dans l’alcool. Le shérif Richard Widmark, qui ne semble vraiment n’avoir de sympathie ni pour les uns ni pour les autres, est au cœur d’une situation délicate… et explosive ! Volker Schloendorff, avec le regard neuf de l’étranger, observe les individus en se défiant des clichés. Cela rend passionnant un film qui, par ailleurs, manque sérieusement de rythme.

Comments: 0

Leave a Reply

« | »