Boire et déboires

20.03.14 / Loisirs / Author:

Boire et déboires Miss Catastrophe est de retour dans votre salon. Blake Edwards aurait tort de ne pas nous resservir ce genre qui, plus d’une fois, a fait recette (« After hours », « Dangereuse sous tous rapports », etc.). Seulement, « Boire et déboires » s’épuise très vite en gags qui n’en sont plus (style tartes à la crème), et finit par lasser par son manque de rebondissements. Le scénario de cette comédie est simple. Un ancien artiste (Bruce Willis), reconverti dans les affaires, fait la connaissance d’une superbe blonde (Kim Basinger) qui va l’entraîner dans une suite de péripéties rocambolesques. Si le début du film laisse présager une excellente comédie, on a tôt fait de retomber sur terre, désabusés sans doute, déçus certainement. Le couple Willis-Basinger n’est pas très convaincant, mais nous fait tout de même passer un bon moment de divertissement. Edwards aurait-il perdu la touche de génie qu’il avait mise dans «La Panthère rose » ou « That’s life » ?

Comments: 0

Leave a Reply

« | »